Transports collectifs et intermodalité

 
TRANSPORTS COLLECTIFS URBAINS (T2C)


Une bonne couverture du territoire, un réseau qui s’est développé, une fréquentation en hausse concentrée à 80% de la fréquentation sur les 5 lignes fortes (A, B, C, 3 et 4), accessibles aux PMR.
Une approche « bouquet de services »  pour des réponses adaptées aux territoires.
 







TRAINS ET AUTOCARS INTERURBAINS


Des services très peu utilisés car en majorité peu compétitifs par rapport à la voiture.
Malgré des investissements importants, une baisse d’utilisation des TER et des problèmes de régularité.












INTERMODALITÉ


Très peu de déplacements multimodaux (<2 %) même s’ils augmentent.
Parmi les freins, l’absence de titre unique.
Deux lieux centraux d’intermodalité distincts (gare SNCF et gare routière), d’importants besoins d’accueil des autocars en centre-ville.